Diversité génétique : exploiter la plasticité de l’architecture racinaire du blé face aux stress

La recherche française publique et privée s’est engagée, au travers de différents projets, dans un domaine très peu exploré : développer nos connaissances sur la plasticité de l’architecture racinaire et son impact sur l’adaptation des variétés à des stress abiotiques forts, afin de proposer de nouvelles pistes à la sélection variétale. Le projet Archirac est emblématique de cette démarche pour les blés.
Des projets d'amélioration variétale du blé via l'architecture racinaire
Cet article est réservé aux abonnés
Pour accéder à la totalité de cet article, vous devez avoir un abonnement valide à Perspectives Agricoles.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à votre compte. Sinon, choisissez une formule d'abonnement pour pouvoir lire tous nos articles.

0 commentaire

Réagissez !

Merci de vous connecter pour commenter cet article.

Se connecter
Ou connectez-vous avec
Pas encore inscrit ?
Créer un compte
Vérification
Saisissez d’abord votre adresse email pour vous connecter ou créer un compte
Ou connectez-vous avec
Mot de passe oublié

Pour réinitialiser votre mot de passe, vérifiez votre adresse mail ci-dessous, cliquez sur Envoyer et suivez les instructions qui vous seront envoyées par mail.