Utiliser les « odeurs » des plantes

Toutes les plantes vasculaires, y compris le maïs, émettent des composés organiques volatils (COV). Chaque parcelle cultivée diffuse un mélange de COV spécifiques. Les insectes herbivores utilisent ces signatures chimiques pour reconnaître leur plante-hôte, à l’instar de la pyrale du maïs. L’utilisation de ces composés comme leurre olfactif pourrait être un moyen de lutte contre les insectes ravageurs.


Les derniers numéros

N°460 - novembre 2018

Au sommaire ce mois-ci : - un dossier "irrigation". - l'observatoire : réglementations phytosanitaires, bilan climatique, bilan de campagne céréalière. - les indispensables : diagnostic de...

N°459 - octobre 2018

Au sommaire ce mois-ci : - un dossier "grandes cultures bio". - l'observatoire : changement climatique. - les indispensables : limaces en céréales à paille, colza résistant à la jaunisse,...

N°458 - septembre 2018

Au sommaire ce mois-ci : - un dossier "biocontrôle". - l'observatoire : semis de blé tendre de précocités différentes, positionnement des blés russes et français. - les indispensables : Le...