T1 en orge : sécuriser la décision de ne pas traiter

En considérant un seuil de valorisation du T1 à 1 q/ha net, qui tient compte du coût de passage et du temps passé, la valorisation d’un T1 n’est assurée que dans 48 % des cas depuis 2015 et dans seulement 41 % des cas en 2019 sur orge d’hiver, selon une analyse d’Arvalis. L’institut vient de développer deux modèles de prédiction des risques helminthosporiose et rhynchosporiose en début de montaison afin d’évaluer l’intérêt ou non de réaliser un T1.


Les derniers numéros

N°473 - janvier 2020

Au sommaire ce mois-ci : - Dossier : couverts d'interculture, de l’énergie à revendre - Les brèves - Question d’actu : quels systèmes de production pour l’agriculture française ? - Évolution...

N°472 - décembre 2019

Au sommaire ce mois-ci : - Dossier : lutte contre les maladies, les pistes pour se passer du premier traitement - Les brèves - Question d’actu : est-il pertinent d’améliorer le fonctionnement...

N°471 - novembre 2019

Au sommaire ce mois-ci : Le dossier "SYPPRE" : tester les nouvelles pratiques culturales - Les plateformes expérimentales Syppre : des laboratoires pour de nouveaux systèmes de culture -...