Forte hausse des surfaces de tournesol, colza et soja en 2022

Comparé à 2021, les surfaces semées en tournesol ont progressé presque partout - une adaptation rapide des agriculteurs face à la pénurie d’huile engendrée par la guerre en Ukraine.

Selon les estimations d’Agreste établies en mai 2022 sur la base des données recueillies jusque fin avril, les surfaces françaises de céréales s’établiraient cette année à 9,1 millions d’hectares, en légère baisse de 2,4 % par rapport à 2021. Cette baisse concerne avant tout le maïs grain (-5,9 %) et, dans une moindre mesure, le blé tendre (-3,8 %) et le blé dur (-3,3 %), malgré la hausse des prix. Les surfaces d’avoine, de triticale et de seigle sont également en léger retrait par rapport à 2021 mais restent supérieures à la moyenne quinquennale. En revanche, les surfaces de maïs fourrage sont stables, tandis que les orges, d’hiver comme de printemps, progressent autour de 5 % par rapport à l’année dernière.

Effet du conflit russo-ukrainien et/ou des tensions sur le marché des huiles végétales ? Les surfaces de colza et de tournesol de même que celles de soja connaissent une très forte hausse. Celle-ci atteint +18,4 % par rapport à 2021 pour le colza, dont les surfaces augmentent en régions Centre et Champagne-Ardenne mais restent néanmoins en deçà de la moyenne quinquennale. La sole de tournesol atteindrait 758 000 ha en 2022 si rien ne perturbe les semis de ce printemps - une progression de 8,6 % par rapport à 2021, et de près de 18 % par rapport à la moyenne quinquennale ! Quant aux surfaces de soja (+3,9 % en un an), elles progressent surtout en Bourgogne et en Franche-Comté.

  • SERVICE ABONNEMENT
    • Perspectives Agricoles :
      ZA la Tellerie
      CS 20016
      61438 FLERS CEDEX
      Tél : + 33 (0)2 31 59 25 00
      Fax : + 33 (0)2 31 69 44 35