Onze projets R&D ont débuté en septembre chez Arvalis

Pour cette rentrée, Arvalis lance pas moins de onze nouveaux projets de recherche & développement, touchant les domaines de la formation professionnelle, de la biodiversité, de la génétique, mais surtout de l’amélioration des variétés des céréales à paille, souvent en lien avec le changement climatique. 
Améliorer la qualité et la résistance des céréales à paille vis-à-vis des maladies, des aléas climatiques et de la verse est au programme de neuf des onze projets qui commencent à la rentrée chez Arvalis.

Les céréales à paille sont à l’honneur dans neuf des nouveaux projets de Recherche & Développement ayant débuté en septembre à Arvalis.

​​​​Le laboratoire de Génomique & Pathologie Végétale (GenoPaV) fait carton plein, avec cinq projets financés par le FSOV : ATTILA, qui s’attelle à d’identifier les bases génétiques de la résistance à la septoriose chez les meilleures variétés récentes de blé tendre du Catalogue national ; README, qui recherchera les sources de résistance génétique du blé dur aux mosaïques ; RESPIR, dont l’objectif est de fournir aux sélectionneurs des outils pour faciliter la création de variétés d’orge et de blé résistantes à la jaunisse nanisante (JNO) ; REVERSE, qui doit valider des outils moléculaires repérant la résistance à la verse des tiges et à l’arrachage des racines chez les variétés de blé et d’orge ; et ROUILLE NOIRE 2.0, qui cherche à anticiper la réémergence de la rouille noire du blé en couplant épidémiosurveillance et caractérisation génétique du matériel végétal.

Prédire le comportement des orges face aux aléas

Améliorer les variétés de céréales est toujours l’objectif de quatre autres projets qui l’abordent sous des angles différents avec souvent, en arrière-plan, l’adaptation au changement climatique. Ainsi, HORLORGES (FSOV, piloté par Arvalis) vise à établir un modèle du développement des orges capable de prédire leur comportement face aux aléas climatiques, à partir de leur profil de précocité. RESISTAWARRIOR (FSOV) veut améliorer la résistance des blés tendres vis-à-vis des souches Warrior de rouille jaune tandis que RUSTRIT (FSOV) investiguera le déterminisme génétique des principales maladies foliaires du triticale et de sa moindre tolérance à la germination sur pied. CLIMABOUL (FSOV) s’efforcera, quant à lui, de comprendre les effets des stress thermiques sur la composition du grain de blé et sur sa qualité boulangère.

La biodiversité est en ligne de mire du projet APPRIVOISE, piloté par Arvalis et financé par CASDAR, qui identifiera les indicateurs de biodiversité les plus pertinents en fonction des objectifs des agriculteurs et des conseillers agricoles.

La formation des professionnels des secteurs agricole et agroalimentaire n’est pas oubliée avec AGRIFOOD4FUTURE, financé par ERASMUS+ et dont Arvalis est partenaire. Le projet établira un réseau de centres d’enseignement et de formation professionnelle en agriculture de précision et en systèmes alimentaires durables couvrant la Belgique, l’Espagne, la France, la Grèce, l’Italie et le Portugal.

0 commentaire

Réagissez !

Merci de vous connecter pour commenter cet article.

Se connecter
Ou connectez-vous avec
Pas encore inscrit ?
Créer un compte
Mot de passe oublié

Un email vous sera envoyé pour réinitialiser votre mot de passe.