En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Pacavas

POMMES DE TERRE : un nouvel antigerminatif pour compléter la gamme

16 novembre 2020
L’ANSES vient de signer le 6 novembre la décision d’Autorisation de Mise en Marché (AMM) du produit Argos. Il sera commercialisé par la société Arysta LifeScience / UPL, et plus particulièrement sa filiale spécialisée Néo-Fog située à Frelinghien (59).

A l’heure où le chlorprophame (CIPC) n’est plus autorisé pour contrôler la germination des pommes de terre, cette autorisation était fortement attendue par la filière française pour compléter la gamme des produits antigerminatifs disponibles cette campagne (Hydrazide maléique, huile de menthe, éthylène, 1,4-Diméthylnaphtalène). La tension existaient depuis plusieurs semaines sur ce secteur de la conservation du fait du manque de disponibilité de certaines des solutions alternatives au CIPC.

Un produit composé d’huile essentielle d’orange

Le produit Argos est d’origine naturelle, composé presqu’exclusivement d’huile essentielle d’orange (à 843,2 g/l). Il s’applique par thermonébulisation directement dans le bâtiment de stockage ; la mise en marche de la ventilation à faible débit, en mode recyclage interne, permet de le distribuer de manière homogène dans la masse des tubercules stockés.

La dose d’application unitaire est de 100 ml par tonne de tubercules stockés. Elle doit être régulièrement renouvelée en cours de conservation, dès que de nouveaux germes apparaissent au bout de quelques semaines, avec un délai d’au moins trois semaines entre deux traitements et un maximum de 9 applications par an.

La première application doit être réalisée a minima lorsque les tubercules sont bien secs et cicatrisés. La fréquence de renouvellement du traitement dépend principalement de la variété (vitesse d’incubation), de la température de stockage et de la maîtrise des conditions de conservation.

L’application se réalisant sous la forme d’un brouillard de très petites gouttelettes de quelques microns de diamètre, le bâtiment doit disposer d’une étanchéité suffisante pour éviter les pertes de produit.

×

Contenu réservé aux abonnés

Je me connecte :

Mot de passe oublié ?

Je m'abonne

A partir de 6,58 € /mois

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • SERVICE ABONNEMENT
    • Perspectives Agricoles :
      ZA la Tellerie
      CS 20016
      61438 FLERS CEDEX
      Tél : + 33 (0)2 31 59 25 00
      Fax : + 33 (0)2 31 69 44 35