En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Liseron dans du maïs

Nouveautés 2021 : Milagro Duo, une nouvelle solution pour désherber les maïs

19 octobre 2020
Pour la campagne 2021, la société Syngenta commercialise Milagro Duo, un herbicide maïs ayant reçu son homologation en 2019. Retour sur le profil technique de cette nouvelle spécialité.

Les graminées estivales et les dicotylédones vivaces, liseron en tête, figurent parmi les principales difficultés du désherbage du maïs. Si des mesures prophylactiques telles que l’allongement des rotations ou encore la préparation de la parcelle avant semis constituent des moyens de réduire la pression, la lutte en culture s’avère encore souvent nécessaire. La commercialisation de Milagro Duo élargit la gamme des solutions de postlevée en maïs.

Composé de dicamba et de nicosulfuron, cet herbicide est homologué entre 2 et 8 feuilles étalées du maïs à la dose de 0,8 l/ha maximum en application unique, ou à 0,4 l/ha en deux applications fractionnées réalisées à 15 jours d’intervalle. Au champ, la mise en œuvre de Milagro Duo doit respecter une ZNT de 20 m en bordure de points d’eau, comprenant un dispositif végétalisé permanent de même largeur. En outre, la décision d’homologation précise qu’une zone non traitée de 3 m minimum devra être respectée entre la rampe de pulvérisation et tout espace susceptible d’être fréquenté par des résidents ou des personnes présentes.

Carte d’identité de la spécialité Milagro Duo

• Firme : Syngenta Agro
• Composition : Dicamba 220 g/l + nicosulfuron 50 g/l
• Formulation : OD
• HRAC : O et B
• Dose AMM : 0,8 l/ha
• Stade d’application : BBCH 12 à 18
• DAR : F
• ZNT : 20 m
• DVP : 20 m
• DRE : 6 h

Une solution de rattrapage de postlevée

D’un point de vue technique, Milagro Duo aura avantage à être positionné en rattrapage de postlevée, en présence de dicotylédones vivaces telles que le liseron et de relevées de graminées faisant suite à une application d’herbicide racinaire en prélevée ou une première application de postlevée.

Inversement, une application trop précoce en postlevée pourrait gêner le contrôle ultérieur des vivaces en freinant leur développement, ce qui impliquerait un rattrapage trop tardif, à un stade où il n’est plus possible d’intervenir en plein sur la culture du maïs.

Côté sélectivité, aucun symptôme de phytotoxicité n’a été observé dans les 9 essais conduits par ARVALIS en 2018 et 2019. Toutefois, comme tout herbicide composé de sulfonylurée et/ou de dérivé auxinique, et a fortiori lorsque ces deux familles sont mélangées, il conviendra de veiller scrupuleusement à éviter toute application en période de fortes amplitudes thermiques défavorables à la détoxification de ce type d’herbicides par les cultures de maïs.

×

Contenu réservé aux abonnés

Je me connecte :

Mot de passe oublié ?

Je m'abonne

A partir de 6,33 € /mois

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • SERVICE ABONNEMENT
    • Perspectives Agricoles :
      ZA la Tellerie
      CS 20016
      61438 FLERS CEDEX
      Tél : + 33 (0)2 31 59 25 00
      Fax : + 33 (0)2 31 69 44 35