En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus

Après avoir doublé en cinq ans, les surfaces conduites en bio sont estimées à 2,3 millions d’hectares en 2019, dont un quart environ en conversion. Une fois engagés en bio, les producteurs ne font pas marche arrière : moins de 4 % quittent le mode de production bio (dont la moitié cesse toute activité agricole). La structuration des filières contribue à ce développement. Le fonds « Avenir Bio », géré par l’Agence BIO et doté de huit millions d’euros en 2019, soutien des projets collectifs impliquant des partenaires économiques engagés sur plusieurs années. Stable par rapport à 2018, le taux d’importation des produits biologiques se situe à 33,1 % en 2019. Ce maintien, dans un contexte d’évolution toujours forte du marché, s’explique par le renforcement de l’approvisionnement d’origine française.

Source : Agence BIO (www.agencebio.org)