Un seul virus est l’agent principal de la jaunisse de la betterave

Un seul virus est l’agent principal de la jaunisse de la betterave

Le Plan national de Recherche & Innovation vise à trouver d’ici 2024 des solutions alternatives à l’usage des néonicotinoïdes pour lutter contre la jaunisse de la betterave. Dans ce cadre, le projet PROVIBE étudie les populations virales infectant cette culture. Il évalue une stratégie de protection croisée, sorte de vaccination qui confèrerait à une betterave infectée par un virus peu virulent la capacité de mieux se défendre contre des virus plus agressifs. À l’issue de la première année, le séquençage haut débit de l’ensemble des virus présents dans des betteraves infectées indique que seuls quatre virus sont impliqués dans la jaunisse : BYV, BChV, BMYV et BtMV, déjà connus ; aucun autre agent viral n’a été découvert à ce jour. Leur diversité génétique s’avère faible bien que les virus aient été collectés sur des plantes issues de parcelles distantes, ce qui suggère des mécanismes efficaces de dispersion des virus à grande échelle. Pour les virus BChV, BMYV et BtMV, aucune corrélation n’existe entre leur accumulation et les symptômes de jaunisse observés sur les cultures. En revanche, la corrélation est très forte pour BYV : plus ce virus s’accumule, plus les symptômes sont importants.

Le projet PROVIBE recherche également des outils efficaces et rapides pour détecter les virus dans les plantes ou les pucerons à des fins de diagnostic, d’épidémiosurveillance, de criblage de ressources génétiques et de recherche. Les premiers résultats, prometteurs, laissent espérer une détection simultanée des quatre virus.

  • SERVICE ABONNEMENT
    • Perspectives Agricoles :
      ZA la Tellerie
      CS 20016
      61438 FLERS CEDEX
      Tél : + 33 (0)2 31 59 25 00
      Fax : + 33 (0)2 31 69 44 35