L’effet des phytos sur les écosystèmes confirmé

L’impact des produits phytopharmaceutiques sur les écosystèmes et les populations d’organismes terrestres, aquatiques et marins est avéré, comme le confirme une étude publiée en mai dernier par l’Ifremer et INRAE.

Les chercheurs y soulignent l’existence de plusieurs leviers liés à la réglementation, aux pratiques d’utilisation des produits et à la structure des paysages agricoles afin de limiter cette contamination et ses impacts, tout en garantissant la protection des cultures. Ils notent que pour les substances interdites depuis plusieurs années, la contamination tend à diminuer.

L’expertise confirme que les modalités d’applications ainsi que certains aménagements paysagers - comme les bandes enherbées ou les haies - permettent de limiter la contamination de l’environnement et ses conséquences. Les experts attirent l’attention sur les produits de biocontrôle, indiquant que si la plupart de ces substances présentent une faible persistance et une faible écotoxicité, quelques-unes font exception, avec des effets équivalents voire supérieurs à leurs homologues de synthèse. Ils rappellent en parallèle le risque spécifique lié à l’utilisation de ces micro et macro-organismes, parfois capables de se reproduire et de se disperser dans l’environnement.

  • SERVICE ABONNEMENT
    • Perspectives Agricoles :
      ZA la Tellerie
      CS 20016
      61438 FLERS CEDEX
      Tél : + 33 (0)2 31 59 25 00
      Fax : + 33 (0)2 31 69 44 35